Bibliophilie et livres d’artistes

A ce jour, j’ai co-créé une cinquantaine de livres très différents avec des artistes très différents ! En voici un aperçu :

Le ciel blanc au dedans – co-création avec Yzo (Editions d’art de la Galerie du Bourdaric) – Collection « D’un jardin à l’autre » n°20 – 30 exemplaires imprimés en édition originale sur papier vélin reina 300 g. tous signés par les auteurs – Achevé d’imprimer le 21-02-2017.

Livre_Yzo-RS (14) Livre-Yzo_RS (54) Livre-Yzo_RS (123) Livre-Yzo_RS (136) Livre-Yzo_RS (140) Livre-Yzo_RS(213) Livre-Yzo_RS(250) Livre-Yzo_RS(295) Livre-Yzo_RS(307) Livre-Yzo_RS(313) Livre-Yzo_RS(371) Livre-Yzo_RS(397) Livre-Yzo_RS(404) Livre-Yzo_RS(415) Livre-Yzo_RS(419) Livre-Yzo_RS(422)

Et Yzo a aussi forgé des supports différents pour chacun ces livres :

Livre-Yzo_RS (199)

Le lien vers le site d’Yzo
____________________________________________________________

Prière à l’Esprit de l’Eau – co-création avec Patricia Sarne (Editions Signum)

L’ouvrage comprend un texte original de Roselyne Sibille + un leporello (Gravures originales (gaufrages) et peinture aux pigments) de Patricia Sarne – Format du leporello plié : H 19.5 x L 25 cm – Format déplié :  19.5 x 150 cm – 6 exemplaires signés et numérotés de 1 à 6 – 4 exemplaires hors commerce numérotés de I à IV – Livre réalisé sur papier Hannemühle 300 gr. Composé en Century Gothic – Achevé d’imprimer le 7 mars 2017 pour le compte des Editions Signum.

LivrePAEE_03A_400

LivrePAEE_02_400

LivrePAEE_04_400

LivrePAEE_05_400

LivrePAEE_04B_400

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LivrePAEE_01_400

 

 

 

Ensemble  Miroitements

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PRIERE A L’ESPRIT DE L’EAU

A toi qui -filant sans fin dans le torrent-
toi qui -tumultueusement-
lime lance et arase les reflets
trace -net vifs- des pointillés
des coups de lame précipités
poursuis les teintes du bleu
du brun gris bronze argenté

LivrePAEE_p1p2_R500

A toi qui -dans la chute du torrent-
toi qui -impétueusement-
fuse jaillit bondit
sursaute gicle tressaute
éclabousse en bulles blanches irisées d’énergie

LivrePAEE_p3p4_R500

 

 

 

 

 

A toi qui -dans la force du courant-
toi qui -infatigablement-
t’engouffre mousse
gonfle gronde
chuinte chuchote à grand bruit
crée sur place impérieux
l’insaisissable turbulente
insatiable grâce du mouvement

P SARNE_LivrePAEE_p3_R1000

A toi qui -dans les tourbillons clapotis et remous-
t’échappe en dansant
laissant et emportant dans les risées
tous tes petits chevaux bondissants

LivrePAEE_p5p6_R500

 

 

 

 

 

A toi -Esprit de l’eau-
je demande
un écho
de ta fluidité
puissante

Je demande comment adapter mon pas aux évènements
ne pas accrocher les ombres

Je te demande l’au-delà des nuages

LivrePAEE_04_400

Sur le site de Patricia Sarne

Travail de gaufrage sur lino :

Travail à la gouge

Travail à la gouge sur lino

______________________________________________________

 Des pas sur la neige – co-création avec Liliane-Eve Brendel (Editions Philonar) – L’ouvrage comprend un poème original de Roselyne Sibille typographié en caractères au plomb + des gravures, gaufrages et reliure en raku de Liliane-Eve Brendel – 2015

20170110_152428

20170110_151803

20170110_151230

20170110_151542

20170110_151346

20170110_151317

20170110_151622

20170110_151251

20170110_151433

20170110_151632

20170110_151714__________________________________________________

Elle en huit – co-création avec Mireille Laborie – L’ouvrage comprend un texte original de Roselyne Sibille + un dessin original de Mireille Laborie (différent sur chaque exemplaire) – 2013

Dessin à l’encre de chine exécuté à la plume, le dessin est perforé, rajout d’un petit nœud de ruban. Reliure à la chinoise. Format 26 cm/ 12,5 cm – Texte : Impression numérique sur vergé blanc.

18bis2 bis SAM_0042 SAM_0039 9bis  7bis 6bis 5bis 4bis

Aspire à plein bras la couleur
Ta danse déjà se prépare

Un coquillage en équilibre sur la hanche
Le rouge du clown à l’épaule
Un ciel dans tes cheveux

Le sol s’élève
Tu es prête et tu ris
________________________________________________________________________________________________________________________________

Dans le vide murmurant des silences – co-création avec Hélène BAUMEL, graveur, et Laurence BOURGEOIS, créatrice sur verre – Ces éditions originales comportent trois poèmes de Roselyne Sibille accompagnés de trois aquatintes d’Hélène Baumel et de trois verres de Laurence Bourgeois. 21 ex. – 2012.

murmure1_72 murmure2_72 murmure3_72Dans le murmure des silences murmure5_72 murmure6_72

Dans le poing du soleil
un îlot de paix
à la verticale de l’été

A l’abri
sous la voûte murmurée des cigales
l’ombre bohème butine les tuiles

Des branches noires
calligraphient leur mystère sur le ciel

Un fil d’araignée hésite son tiret d’or dans l’invisible

Le désordre s’évapore
vers la transparence du jour

Pour aller plus loin
j’ai suivi le sentier du Rien

***

En silence le secret
appuie sur le tympan
resserré en bourdonnements
tracé tressé enraciné

Il erre entre les dents
crisse autour des mots effondrés
se terre
en lui-même caché

Parmi la poussière
l’impossible à penser
résiste le secret

L’encre pointe les particules du secret

Celle qui sait
est ensevelie
le poids dans les parois de la tête

Sur la crête acérée
irrespirable
rester arrimée

Le secret
-sursaut complexe-
ce cri

***

Je vois
un cri noir
sur ta face tissée d’absence et de réel

J’entends
la solitude vive
le harpon inlassable emmêlé de fêlures

Je sens
les charges et vertiges de bronze
les cages

J’entends
l’éclair égare les bornes
décline la raison

Je vois
tes averses
de soufre et de cendres

Je marche dans une page au bruit des autres rires

 

Roselyne Sibille | texte – Hélène Baumel | aquatintes – Laurence Bourgeois, Lô | verres – François Huin | typographie

Cette édition originale a été composé à la main en Garamond et imprimée par François Huin, typographe à l’Hay-les Roses.
Il a été tiré 21 exemplaires numérotés de 1 à 15 plus 6 ex. numérotés de I à VI tous numérotés par l’auteure et les artistes.
________________________________________________________________________________________________________________________________

Implore la lumière, co-création avec Sylvie Deparis – 16 ex. – SD Editions – 2011

(épuisé)

Implore la lumière, Roselyne Sibille - 8 - 72 dpiImplore la lumière, Roselyne Sibille -72 dpiImplore la lumière, Roselyne Sibille - 3 - 72 dpi

Implore la lumière, Roselyne Sibille - 6 - 72 dpiImplore la lumière, Roselyne Sibille - 4 - 72 dpi

 

Implore la lumière, Roselyne Sibille - 5 - 72 dpiImplore la lumière, Roselyne Sibille - 7 - 72 dpi

Ne laisse pas de continents inexplorés

Avance dans les grincements
les herbes hautes les serpents
refuse
puise aux vitraux

***

Entre noir et feu
le silence a oublié la douleur

Laisse-moi entrer dans le soleil
tenir encore

***

Dans l’infini du soir levant
le dôme du monde

Battent muets les tambours des tréfonds

Le temps multiple

***

La nuit lisse les heures l’espace
légère

Epaisseur vide tournoyant

***

Laisse hésiter les contours et l’instant
Salue la nuit son tumulte

***

L’oiseau est sorti du ciel
aspiré

Bercer la déchirure

***

Désire l’espace
les envols blancs les lianes
leur démesure

***

Fleurs noires
signes de vent

Auras-tu le temps de refléter l’eau dans les rainures ?

***

On a ficelé les ruisseaux

Agrippe le corps du temps abandonné
implore la lumière
appelle sa danse

Présentation du livre sur le site de Art Point France


Neuf prières de noir et de lumière, co-création avec Florence Barberis – 9 poèmes accompagnés de neuf empreintes rehaussées (dont quatre originale dans chaque exemplaire) – 12 ex. – 2011.

SAM_1142 L3 DSCN59964  SAM_1138 L  SAM_1140

Aucun carreau n’est fermé pour la lune suppliante

Insiste étreins les branches
dis-moi qu’il pleuvra

***

A l’intérieur je cherche les bateliers les îles

Donne-moi les corps les marées les barbelés
la révolte du blanc

***

Enjambe les champs de blé
Prends appui sur la poussière
un liseré d’eau dans le noir

D’où vient ce désir de longer le ciel et ses barrières ?

***

Une prière et son éclat
redressés dans le reflet de l’ombre

J’entrerais
si tes orbites ne me repoussaient

****

Le miroir brisé
exécute
les avaleurs de serpents

Tressaille
Ta peur se balance
à l’intérieur

***

Parce que tu es poreux
tu vois

Tu sais
flagellé de clous

Pleure
dans un brouillard de fusain

***

Le feu n’est jamais en lambeaux
ni les racines en colère

Puissance d’obsidienne
déchire les soleils muets

***

Rien dans les creux
Des ombres fossoyeurs

Mes cris
enfermés
te regardent

***

A genoux sur son squelette
la nuit
une surprise creusée dans l’œil

Donne-moi donne-moi
le masque absolu
__________________________________________________________________________________________

J’habite entre deux ombres, Le frisson noir du feu, La porte fragile, Suivis de poussière argentée (quatre livres d’artiste, poèmes de verre et de papier), co-créations avec Laurence Bourgeois, créatrice sur verre.

Ici sur le site de Laurence Bourgeois (Lô),  Le frisson noir du feu

Ici trois des livres de verre

 

J’habite entre deux ombres

J’habite entre deux ombres dont je cherche le nom

Je voudrais savoir leur parler comme les papillons
connaître le chant des plumes qui s’appuient sur le vent

m’approcher de la fête
devenir liseré

me pencher dans l’échancrure de la lumière

***

Le frisson noir du feu

Les torsades créent dans un autre langage

offrent de l’espace
un portail aux nuages

Donne-moi le temps d’admirer les vertiges
le frisson noir du feu

Ne me dis pas les secrets des miroirs
les nouveaux chemins de l’univers

J’avance

***

La porte fragile

Si ma porte est fragile
je lui offrirai des racines
qui acheminent
la vie
vers la lumière

Je la confierai aux branches
qui révèlent
soigneusement
la transparence

Je l’ouvrirai au vent
pour relier le proche et le lointain

Elle appellera l’horizon
recueillera son chant

___________________________________________________________________________________________

Avec l’artiste Youl, création de trente-deux livres d’artistes et quinze « peintures manuscrites ».

A genoux sur l’horizon

Sibille r. A genoux 3ex.2009

A genoux sur l’horizon
Je prends mon regard dans les mains

Il file dans le ciel blanc
Entre neige et soir

Le silence éparpille ses paillettes d’infini

***

Dans une anse de l’éternité

Sibille r. Enjamber le temps 3 ex. 2010

Seule avec la lune
sous les constellations où disparaît le temps
je cherche

Face au soleil
une alouette perforant le silence
les tourments qui n’ont pas été chantés

Pour le partage palpitant
dans une anse de l’éternité
je cherche l’unique mot dérobé aux brindilles

***

Au défi du vent bleu

Sibille r.Au défi 3ex.2008

Au défi du vent bleu
les craquelures désarticulées
s’étonnent des cavernes
où dansent les soleils

***

Trois autres « livres de dialogue » créés avec Youl